Conseils pour l’achat d’une tronçonneuse de marque

Tronçonneuse de marque
Que vous ayez un modeste ou un immense jardin, la tronçonneuse figure parmi les outils indispensables que vous devez absolument avoir. Pratique, elle vous accompagne dans une grande variété de travaux. Aujourd’hui, les grandes marques sont de plus en plus nombreuses à proposer des appareils performants et fiables. Pour trouver celui qui répond le mieux à vos besoins, vous devez donc vous baser sur un certain nombre de critères.

L’usage

Avant d’acheter une tronçonneuse, vous devez avant tout prendre le temps d’identifier vos besoins, et tout particulièrement l’usage que vous prévoyez pour votre appareil. À titre indicatif, pour les petits travaux comme tailler une haie avec des branches fines et de petite section, un simple taille-haie, voire un sécateur suffit. Par ailleurs, si vous prévoyez de vous occuper de l’entretien général de vos arbres, l’élagueuse électrique ou thermique sera l’outil adapté. Vous l’utiliserez également pour couper les branches de diamètre plus important. Pour les coupes occasionnelles, notamment lorsque vous réalisez l’entretien ponctuel de quelques arbres en coupant les branches, un appareil électrique de 30 à 40 centimètres est fortement conseillé. Performante, cette version avancée est beaucoup plus fiable, rapide et précise qu’une scie manuelle. Bien évidemment les performances de coupe déterminent le type d’alimentation adapté, c’est-à-dire par batterie ou sur secteur. Un appareil standard de marque de type stihl tronçonneuse disponible sur www.smaf-touseau.com avec un guide inférieur à 45 cm est idéal pour une utilisation courante, notamment pour couper les branches, pour débiter du bois ou pour abattre des arbres de petites sections. Pour les utilisations intensives pour les travaux d’élagage et d’abattage d’arbres fréquents, la tronçonneuse d’abattage dotée d’un guide supérieur à 45 cm et embarquant un moteur thermique puissant de 2 500 à 6 500 W sera indispensable.

L’alimentation et la puissance

La tronçonneuse est aujourd’hui disponible dans une version électrique et thermique. Dans la plupart des cas, les modèles électriques sont adaptés aux travaux d’élagage ainsi que les coupes d’entretien. Vous pouvez également les utiliser pour couper occasionnellement de jeunes arbres ou pour débiter du bois de chauffage. La puissance est comprise entre 1 200 et 2 000 W. Facile à entretenir, le moteur émet peu de bruit et de pollution. Il faut tout de même savoir que ce modèle présente quelques limites en termes de puissance. À cela s’ajoute un fil électrique gênant qui a tendance à s’accrocher aux branches et d’une longueur souvent insuffisante. Pour y remédier, de plus en plus de marques proposent une alternative plus pratique. Il s’agit d’un appareil électrique sans fil fonctionnant cette fois-ci à l’aide d’une batterie. Plus maniable, il convient aux utilisateurs ayant des besoins limités. Bien évidemment, ses capacités sont réduites, à savoir une puissance évaluée entre seulement 500 et 1 100 W et une autonomie d’environ 30 minutes sur les modèles les plus avancés. La scie à chaîne thermique reste jusqu’à ce jour l’option la plus puissante proposée sur le marché. Avec une capacité de coupe élevée, l’appareil est en mesure de réaliser plusieurs tâches, allant des travaux d’élagage et d’ébranchage aux interventions plus importantes comme l’abattage des arbres et la conception de bûches avec différents types de bois. Embarquant un moteur deux-temps fonctionnant au carburant sans plomb et avec de l’huile moteur qui contribue à la lubrification de la chaîne, ce type d’appareil est particulièrement apprécié pour son autonomie et sa durée de vie. Côté performance, la cylindrée est de 20 à 120 CC pour une puissance évaluée entre 0,5 kW et 6,5 kW, soit l’équivalent d’un à plus de neuf CV. Bruyante, la scie à chaîne thermique de cinq à sept kilogrammes convient aux gros travaux.

Les caractéristiques de la chaîne

Il ne faut pas non plus négliger les caractéristiques de la chaîne au moment d’acheter une scie mécanique. Il s’agit d’ailleurs de l’élément-clé qui effectue toutes les tâches confiées à l’appareil. Il faut savoir que la longueur guide-chaîne est comprise entre 11 et 120 cm. Bien évidemment, la longueur idéale sera estimée en fonction des travaux que vous prévoyez de réaliser. Un guide-chaîne de 50 à 80 cm est la référence « standard » à prendre en compte pour la plupart des travaux à faire avec une scie à chaîne. Vous basculerez en revanche sur des dimensions de 20 à 40 cm pour les travaux d’élagage, pour couper du bois en vue de confectionner des bûches et pour ébrancher de jeunes arbres. Après avoir identifié la longueur du guide-chaîne, vous devez désormais vous pencher sur le type de chaîne adapté. Les modèles Chisel sont avant tout synonymes de performance. Particulièrement mordante, cette structure promet une efficacité optimale. En revanche, les risques de kickback, c’est-à-dire de retour de lame sont assez élevés. En effet, lorsque l’utilisateur attaque le bois depuis le bout arrondi, et non au niveau de la tranche, la lame est susceptible de rebondir et de se projeter en arrière, en direction de son visage. C’est pourquoi ce type de chaîne est plutôt recommandé aux bûcherons. Pour limiter ce risque de retour de lame, les grandes marques proposent des chaînes low kickback. Bien qu’elles soient beaucoup plus fiables et moins risquées, ces dernières sont moins rentables que les chaînes chisel. Les chaînes Chipper conviennent pour leur part aux utilisations intenses et professionnelles. Grâce à une vitesse de rotation élevée, elles garantissent une performance optimale.

L’ergonomie

Étant donné que la tronçonneuse est un appareil dangereux, il est donc primordial de choisir un appareil ergonomique avec une bonne prise en main. En ce qui concerne le poids, ce type de machine pèse entre deux et sept kilogrammes. Pour que l’utilisation soit confortable et sécurisée, il est donc fortement conseillé de choisir un modèle qui ne soit pas trop lourd. Une poignée ergonomique antivibrations est également nécessaire. Avec l’aide de la poignée du dessus, vous serez en mesure de maintenir la tronçonneuse stihl à une position horizontale ou légèrement penchée vers l’avant en cas de besoin. Pour rappel, les scies à chaîne ne sont pas encore disponibles dans une version pour gauchers. Vous serez donc dans l’obligation de le tenir la poignée avant avec la main gauche et le support arrière à la main droite pour profiter de tous les dispositifs de sécurité prévus. Un appareil de marque performant et fiable est aussi facile à régler, tant au niveau du moteur que sur les caractéristiques de la chaîne. Pour ce qui est de la puissance sonore, le port d’une protection auditive est fortement conseillé, lorsque les bruits émis dépassent les 90 dB. Pensez tout de même à vous informer sur les dispositions législatives qui s’appliquent dans votre commune, pour éviter de déranger le voisinage. Enfin, côté sécurité, n’oubliez surtout pas d’identifier les dispositifs dont vous avez réellement besoin au moment d’utiliser votre stihl tronçonneuse. Veillez tout de même à ce que le modèle que vous choisissez dispose d’un système de sécurité d’urgence.

L’autonomie et l’entretien

L’autonomie est un critère de choix à ne surtout pas prendre à la légère au moment d’acheter votre tronçonneuse stihl. Un modèle électrique vous offre la possibilité de travailler sur une durée relativement longue, à condition d’avoir une ou plusieurs prises électriques à proximité de l’endroit où vous utilisez votre machine. Par contre, avec une scie à chaîne fonctionnant à la batterie, vous profitez d’une plus grande liberté de mouvement. Vous éviterez ainsi les gênes occasionnées par les fils électriques. Cet avantage majeur a toutefois des répercussions sur l’autonomie de la batterie. Si vous prévoyez de l’utiliser sur une durée relativement longue, privilégiez plutôt les modèles filaires ou thermiques. Les exigences d’entretien sont également déterminantes dans le choix de votre scie à chaîne. Avant chaque utilisation et en cours de manipulation, surtout pour un usage prolongé, il est essentiel de régler correctement la tension de la chaîne et le niveau d’huile. Sachez également que les moteurs thermiques requièrent un entretien plus poussé. Vous serez amené à vérifier régulièrement le niveau d’huile du moteur, les filtres à essence et à air ainsi que l’état des bougies.


Quand et comment utiliser de l’engrais à gazon ?
Pour quelles plantes opter pour un jardin tendance ?