Qu’est-ce-que le xeriscaping ?

« Paysagisme sec », c’est ainsi qu’on pourrait décrire ledit « xeriscaping » ou xeropaysagisme, cette technique qui offre une alternative intéressante et moins chère au jardin classique qui se veut trop gourmand en apports d’eau. Cela étant dit, le concept du xeriscaping permet de réaliser efficacement un jardin sans qu’on ait se soucier de l’arrosage. Gros plan donc sur ses particularités.

Xeriscaping : en quoi ça consiste exactement ?

Concrètement, le concept du xeriscaping provenait du Colorado Water Department de Denver en 1981. C’est un mot composé grec « xero » qui veut dire « sec » et « scape » qui signifie « paysage ». Le xeriscaping ou xeropaysagisme s’agit dans ce cas d’une technique grâce à laquelle on peut créer un aménagement paysager ne nécessitant aucun apport d’eau. Aucun entretien spécifique n’est alors requis pour faire y faire pousser les plantes, notamment les plantes indigènes pouvant résister à la sècheresse. Qui plus est, on les organise de façon efficace de sorte qu’ils soient économes en termes de consommation d’eau et puissent constituer des tableaux aux allures épurés et sauvages.

Le concept du xeropaysagisme : pour quel type de climat ?

Un jardin issu du xeriscaping s’adapte parfaitement aux régions où les conditions climatiques se révèlent difficiles. Et sachant que le xeropaysagisme ne requiert que très peu d’apport d’eau, et ne nécessite aucun entretien contraignant, ceux qui souhaitent procéder à un aménagement paysager en plein cœur d’une région où le climat est caractérisé par des étés chauds et secs ont tout intérêt de le privilégier. Qui plus est, ce concept s’avère envisageable lorsque le sol est la fois sablonneux, pauvre, pauvre est bien drainé. Donc, lorsqu’on est confronté à ce genre de climat, au lieu d’investir une somme astronomique pour concevoir des pelouses pour y planter des plantes ayant besoin de fraîcheur, autant s’orienter sur le xeriscaping qui se révèle très intéressant d’un point de vue écologique.

Choisir judicieusement ses plantes xeriscapes

Lorsqu’on s’apprête à concrétiser un projet xeriscaping, on doit faire en sorte à ce que chaque végétal utilisé soit judicieusement choisi de manière à ce que celui-ci puisse résister aux conditions que le xeriscaping lui offre, notamment en matière de sol et de précipitations. Il s’avère alors judicieux de se tourner vers des végétaux qui poussent de manière spontanée dans la région. À noter que ce genre de plante peut contribuer efficacement à la biodiversité du jardin. Il convient par ailleurs de préciser que certaines variétés d’agaves, quand il fait chaud, peuvent prendre une teinte rouge éblouissante. D’autres demeurent vertes bien qu’elles soient exposées longuement à la chaleur, comme le cas de l’agave pieuvre, le yucca rupicola… On constate également un certain nombre de végétaux pouvant fleurir au plus sec de l’été, à savoir les sauges ainsi que les arbustes venant des régions méditerranéennes. Les palmiers qui résistent à la sècheresse, comme le Chamaerops humilis Cerifea, constituent sans aucun doute la crème de la crème d’un jardin xeriscape.

Quelles plantes puis-je planter sous les arbres ?
Zone sèche : choisissez des plantes adaptées